Aller au contenu principal
  • Plage anbalaba

Les avantages de l'IRS à l'Île Maurice

26 Nov 2020

Partager

L’IRS à l’Île Maurice, ou Integrated Resort Scheme, est un investissement immobilier en pleine propriété et accessible aux non-citoyens de l’île.

Le gouvernement mauricien a permis la mise en place de l’IRS en 2002. Ce régime facilite l'accès à la propriété aux étrangers, qui sont nombreux à vouloir investir dans un bien sur l’île. Cet investissement immobilier se démarque par le cadre de vie paradisiaque offert par l'Île Maurice mais également par les avantages fiscaux qu’il procure

L’IRS à l’Île Maurice en quelques chiffres-clés

  • 500 000

    c’est le montant minimum du bien immobilier pour qu’il rentre dans le cadre du régime de l’IRS

  • 183 jours

    c’est le nombre minimum de jours qu’un propriétaire doit passer sur l’île par an pour devenir résident fiscal mauricien

  • 10 ha

    c’est la surface minimum que doit faire le complexe immobilier sur lequel se trouve le bien acheté sous le régime IRS

anbalaba villa

Les multiples avantages de l’IRS

anbalaba villa

Les avantages à investir dans l’immobilier en IRS à l’Île Maurice sont multiples ! On retrouve de nombreux projets immobiliers de prestige sur l’île, dans lesquels ceux qui souhaitent s’y installer à l'année peuvent profiter d’un cadre paradisiaque. 

 

L’investissement dans un bien immobilier sous le régime de l’IRS permet au propriétaire d’obtenir le permis de résidence permanent mauricien, ainsi qu’à son époux et ses enfants dépendants. Grâce à l’IRS, si une plus-value est réalisée lors de la revente, celle-ci ne sera pas imposable. 

 

En passant 183 jours par an dans sa résidence à l’Île Maurice achetée en IRS, ou 270 jours sur deux ans, cela offre la possibilité d’y installer sa résidence fiscale.

La non-double imposition

  • Il existe une convention de non-double imposition entre l’Île Maurice et 32 autres pays, dont la France. Grâce à cela, les étrangers qui deviennent résidents fiscaux à Maurice, ne payent plus d’impôts en dans leur pays d’origine.

Une fiscalité plus douce

  • Devenir propriétaire d’un bien à l’Île Maurice, c’est s’offrir la possibilité de devenir résident fiscal de l’Île. La fiscalité y est plus douce, car les résident sont taxé à hauteur de 15% de leurs revenus.

Des taxes moins nombreuses

  • De nombreuses taxes qui existent dans d’autres pays n’existent pas à l’île Maurice : taxe d’habitation, taxe foncière, CSG… A noter qu’il n’existe pas non plus d’IFI à l’Île Maurice.

Un style de vie privilégié 

Bien que l’IRS à l’Île Maurice soit un investissement intéressant en termes de fiscalité, c’est avant tout le cadre de vie paradisiaque de l’île qui séduit les non-résidents !
Les paysages à couper le souffle, la nature luxuriante de l’île et les nombreuses activités sportives qui y sont possible, en font un cadre de vie rêvé. Baie du Cap, où se situe le nouveau projet de logements IRS Anbalaba bénéficie d’une situation privilégiée, niché entre lagon turquoise et forêt tropicale.

Des dispositifs pour favoriser l’investissement immobilier

anbalaba boat

L’IRS n’est pas le seul régime spécial mis en place par le gouvernement mauricien.

Real Estate Scheme : ce dispositif concerne les projets immobiliers d’une superficie allant de 4 000m2 à 10 ha.

Property Development Scheme : ici, il n'existe pas de restriction en termes de superficie. La loi indique que 25% des projets PSD sont réservés aux investisseurs mauriciens.
Les caractéristiques en termes de taxation et de permis de résidence de ces régimes sont également différentes.

SMART CITY scheme : ce dispositif permet aux étrangers d’investir dans des projets de smart cities, des aménagements dans lesquels les technologies, l'innovation et l’environnement ont une place centrale.

anbalaba boat

TÉLÉCHARGER

La vie sur une île paradisiaque vous a toujours fait rêver ? Vous êtes à la recherche d’un investissement immobilier avantageux pour votre famille ? Nous vous invitons à découvrir nos villas, maisons et appartement de prestige exclusifs à Baie du Cap.

Abonnez-vous à notre newsletter