Aller au contenu principal
  • marée noire ile maurice

Soutenir l’Île Maurice, sa population et la biodiversité du pays face aux dégâts causés par la marée noire

25 Nov 2020

Partager

L’île Maurice fait face à une catastrophe écologique depuis maintenant plusieurs semaines.

Suite au naufrage d’un navire étranger fin juillet au large de l’Île Maurice, une marée noire affecte la côte sud-est du pays depuis le 6 août. L’épave du bateau devrait rester au large des côtes pendant encore quelques temps mais les opérations menées par les habitants ont déjà permis de sauver certains sites naturels de l’île. L’équipe d’Anbalaba a souhaité soutenir l’Île Maurice et s’est rendue sur place pour aider les habitants à limiter les effets de cette terrible marée noire.

maree noire ile maurice

Le lagon turquoise au large de Mahebourg est aujourd’hui tristement teinté de noir. Le sud-est du pays est touché par une terrible catastrophe écologique qui menace la biodiversité de l’île. Grâce au pompage réalisé, la deuxième marée noire a été évitée, mais il faut à présent nettoyer la côte et continuer dévacuer toutes les nappes d’huile présentes dans le lagon. La France a participé à ces opérations de pompage et propose une assistance matérielle et humaine à l’Île Maurice depuis le samedi 8 août.

Source des images ci-dessus : The World News & Le Point International 

solidarité

Tous unis pour l’Île Maurice

solidarité

La population sur place se mobilise en masse et se relaie jour et nuit pour tenter de protéger au mieux le magnifique site naturel de Mahebourg. Les Mauriciens viennent de toute l’île et se mobilisent chaque jour pour tenter de sauver la faune et la flore de cette région à l’écosystème merveilleux. C’est un incroyable élan de solidarité de la part des Mauriciens envers leur pays qui s’est mis en place. 

 

Tous ces efforts ont été récompensés puisque la mobilisation des Mauriciens a permis de réduire au maximum l’arrivée d’huile sur les plages, et grâce à eux le site de Blue Bay et la Pointe d’Esny ont pu être épargnés. 

 

Pendant que le carburant s’échappait du bateau, les habitants se sont démenés pour construire des barrages et remplir d’immenses seaux d’hydrocarbures. Il était essentiel pour toute notre équipe de se rendre sur place et de participer à l’effort collectif. Voici quelques images capturées par l'équipe d’Anbalaba le mercredi 12 août :

Comment apporter son aide et soutenir l’Île Maurice ? 

Les élans de solidarité sont arrivés du monde entier pour soutenir l’Île Maurice et donner des moyens plus conséquents à la population sur place.

Les dons sont les bienvenus si vous souhaitez apporter votre aide à la population, au pays et à son incroyable biodiversité. 

Les habitants ont par exemple besoin en urgence de dons de cheveux pour fabriquer des barrages capables de retenir les hydrocarbures : 1kg de cheveux peut retenir 8kg d’hydrocarbures ! Des collectes sont organisées partout sur l’île, les Mauriciens se pressent dans les salons et certains coiffeurs offrent même la coupe. L’ONG française Octop’US a mis en ligne la liste des salons de coiffure français qui participent à cette collecte.

De nombreuses figures de l'écologie et de la protection de l’environnement comme Yann Arthus-Bertrand ou Greta Thunberg ont également apporté un soutien financier à la cause. Des cagnotte sécurisées sont disponibles en ligne si vous souhaitez soutenir l’Île Maurice suite à ce drame, celle initiée par Hugo Clément a déjà récolté près de 100 000€ qui seront reversé à l’association mauricienne Eco Sud. D’autres cagnottes ont également été mises en place par les associations locales, directement présentes sur place. Parmi celles-ci, la cagnotte d’ECO SUD et celle de GREEN OCEAN MAURITUS.

Mobilisation sans faille des Mauriciens

oil spill

Le nettoyage a commencé par la confection de boudins composés de paille, de cheveux et de plumes permettant de faire barrage et de canaliser le fuel répandu en mer (voir photo).

Les habitants ont également initié eux-mêmes des opérations de pompage en mer. Certaines actions se sont démarquées comme celle menée par Khalid Fakim (ingénieur à la retraite), Kevin Li (jeune ingénieur) et Luqmaan Fawadar (passionné de bricolage) : ils ont fabriqué un écrémeur capable d’aspirer l’huile flottant à la surface du lagon. Ces trois hommes qui s’étaient rencontrés 3 jours plus tôt ont réalisé un véritable exploit !

oil spill

Abonnez-vous à notre newsletter