Aller au contenu principal
  • Les plages du Sud ou il fait bon vivre à l'ile Maurice

Partir vivre à l'Île Maurice

Par cecilia 17 May 2018

Partager

Chaque jour offre l’opportunité de prendre un nouvel élan. Alors pourquoi ne pas changer de vie, changer d’air et partir vivre à l’Ile Maurice ?

Cette destination touristique très prisée est en effet devenue depuis quelques années une terre d’expatriation pour de nombreux occidentaux. Changer d’atmosphère, faire le choix du soleil, du lagon turquoise et de ses eaux cristallines, mais aussi d’une vie plus sportive et plus nature, voici ce que vous propose Anbalaba. Alors, prêt à respirer l’air pur du Sud mauricien ?

4 bonnes raisons de partir vivre à l’Ile Maurice et d’investir à Anbalaba

1/ Une douceur de vivre incomparable

Imaginez votre vie sous les tropiques, caressé par la douce chaleur du soleil, avec une vue à couper le souffle sur l’eau translucide d’un lagon. Un cadre de vie exceptionnel offrant un climat agréable été comme hiver, et ensoleillé plus de 300 jours par an !

Vivre à l’Ile Maurice, c’est faire le choix de vivre mieux et de prendre le temps d’apprécier cet environnement unique. Prendre le temps de sourire tous les jours. Mais aussi prendre le temps de faire du sport, de partager de vrais instants de convivialité, etc.

S’installer à Anbalaba, c’est faire le choix de se reconnecter à une part de soi-même et de découvrir le véritable visage de l’Ile Maurice, au contact des habitants du village de Baie de Cap, l’un des plus authentiques de l’Île.

 

2/ De nombreux avantages fiscaux

L’Ile Maurice propose de nombreux avantages fiscaux pour encourager les investisseurs à s’installer sur l’Île, tout en étant respectueux des standards internationaux. L’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) a ainsi classé l’Île Maurice comme l’un des pays les plus « vertueux » en matière de fiscalité.

La condition sine qua non pour bénéficier de ces avantages est de disposer du statut de résident fiscal. Le pays ayant signé un accord de non double imposition avec 43 pays dont la France, ce statut donne droit à un certain nombre d’avantages fiscaux :

  • L’impôt sur le revenu pour les particuliers comme pour les entreprises est harmonisé à 15 %, et se paye dans le pays de résidence fiscale,
  • Il n’y a pas d’impôt sur les droits de succession et les bénéfices,
  • Les dividendes et autres revenus sur capital sont exonérés d’impôts.

Pour les entreprises

  • Il n’y a aucune imposition sur les plus-values dégagées par les entreprises,
  • Il n’y a pas d’imposition à la source sur les intérêts et dividendes,
  • Pas de charges ni de contraintes sur le rapatriement de l’argent généré par votre activité (bénéfices, dividendes, capitaux),
  • Exonération des droits de douanes sur les équipements.

L’année fiscale mauricienne commence le 1er juillet de chaque année pour se terminer le 30 juin de l’année suivante.

Encore plus d’infos sur http://www.expat.com/fr/guide/afrique/ile-maurice/2504-impots-et-taxes-a-l-ile-maurice.html

 

3/ Une ouverture sur le reste du monde

Vivre à l’ile Maurice ne signifie pas vivre replié sur soi-même. L’Île est en effet idéalement située entre l’Afrique, l’Inde, l’Asie, et l’Australie. Grâce à son aéroport international, elle n’est qu’à 4h de Durban, 7h de Perth, 6h de Bombay, 7h de Singapour… L’Océan Indien vous ouvre une multitude de nouvelles destinations internationales à découvrir.

Et pour ceux qui font déjà du commerce avec l’Afrique, l’Asie et l’Inde, profitez de tous les accords bilatéraux conclus par le gouvernement mauricien avec ces pays.

 

4/ Un lien avec la France

Même si l’Île Maurice est un pays indépendant, il possède un avantage certain : on y parle le français et l’anglais tous les jours. Il n’y a donc aucune barrière de langue pour échanger avec les gens au quotidien et pour évoluer dans l’Île.

Par ailleurs, le décalage horaire par rapport à la France est extrêmement léger : 3h d’avance en hiver et 2h en été. Un atout indéniable pour s’adapter à vos nouveaux horaires sans trop de difficultés.

Abonnez-vous à notre newsletter